Les Événements

Published on mars 11th, 2019 | by FRBCN

0

La Lesbienne Invisible fait son come-back!

La Lesbienne Invisible est de retour à l’Institut Français le 28 mars prochain ! Nous avons rencontré la comédienne Marine Baousson, qui reprend le rôle désormais culte d’Océanerosemarie dans cette nouvelle version du spectacle.

“La Lesbienne Invisible”, c’est un succès qui s’étend sur 4 ans avec plus de 550 dates, et un personnage (celui d’Océanerosemarie) devenu une icône pour beaucoup de lesbiennes. Pourquoi revenir aujourd’hui avec cette nouvelle version du spectacle ? 

Mon metteur en scène Océan a souhaité, à la suite de l’annonce de sa transition, passer le flambeau et garder un lien avec « le monde des lesbiennes ». De plus, le spectacle est toujours d’actualité, surtout en ce moment alors que la question de la PMA pour toutes est au cœur des débats et divise tant en France, quand d’autres pays comme la Belgique ou l’Espagne ont réglé la question depuis longtemps : vous avez de la chance à Barcelone ! 

Comment as-tu rencontré Océan ? Pourquoi avoir choisi de travailler ensemble ? 

Nous nous sommes rencontrés à plusieurs reprises, sur un plateau avec plusieurs humoristes, en 2009, j’avais adoré son passage et c’est toute intimidée que j’étais allée le lui dire. J’ai vu la pièce, il est venu me voir jouer, j’ai vu (et adoré) son second spectacle Chatons Violents, etc. on s’est suivis de loin je dirais, mais on ne se connaissait pas vraiment. Et puis donc, un jour, j’ai reçu un message qui disait : « j’ai eu une révélation ». Il m’expliquait qu’il avait envie de reprendre la pièce et que selon lui j’avais la même énergie que le personnage d’Océanerosemarie. J’avoue que j’ai d’abord dit non : j’étais terrifiée. C’est un travail de comédienne que je n’avais jamais fait auparavant. On s’est vus, on a essayé, lu ensemble. J’adore travailler avec lui, c’est une vraie belle rencontre professionnelle et personnelle. 

Le spectacle a-t-il beaucoup changé depuis la première version ? Qu’est-ce que votre collaboration y a apporté de nouveau ? 

Le spectacle a changé, oui, Océan a coupé des passages, l’a rendu plus efficace, et surtout, nous avons changé la fin : il s’était passé 5 ans entre la dernière fois qu’Océan l’avait joué et ma reprise, il a fallu traiter des questions actuelles dans le texte : le mariage, la PMA, l’homophobie…

On imagine que reprendre un rôle créé par et pour une autre personne n’est pas évident. Comment as-tu appréhendé ce rôle ? 

Au départ, j’avais du mal à dissocier le personnage de la personne qu’était Océan, ça me semblait trop intime comme discours, j’avais l’impression que ça lui appartenait trop. Et puis, Océan m’a beaucoup rassurée et accompagnée pour que je me l’approprie. J’ai compris qu’il n’attendait pas que je sois une pale copie de sa version d’Océanerosemarie et des personnages qui traversent le spectacle. Nous avons cherché ensemble des choses qui me ressemblaient à moi. D’ailleurs, Océan est venu voir le spectacle samedi dernier et il m’a dit qu’il était content de voir à quel point je me l’étais appropriée. C’est venu avec le temps mais je pense que c’était un cheminement normal. Je me sens bien dans ce personnage. 

« Il y a des personnes homosexuelles partout ! Ne pas s’en rendre compte, c’est bien la preuve que le spectacle est encore d’actualité. »

As-tu voulu ajouter ta touche personnelle au personnage d’Océanerosemarie ?

Ma version d’Océanerosemarie est un peu plus stand up, je dirais… et puis moi j’ai insisté auprès d’Océan pour une happy end, c’est mon côté fleur bleue. 

La première version du spectacle a été énormément jouée, et pas seulement en France. C’est important pour vous de jouer ce spectacle en-dehors de Paris ?

Bien sûr ! Je commence vraiment la tournée et pour le moment je ne l’ai joué qu’à Avignon et à Nantes mais en région particulièrement il prend d’ailleurs une dimension autre. Je rencontre des femmes qui sont très émues d’entendre parler d’elles. Océan m’avait prévenu que c’était fort en émotions mais j’avoue que je n’étais pas préparée à de tels retours. C’est très beau ce qu’il se passe autour de ce spectacle… Certains lieux de spectacle ne veulent pas accueillir La Lesbienne Invisible car ils estiment que le sujet est « trop  parisien » mais c’est faux : il y a des personnes homosexuelles partout ! Ne pas s’en rendre compte, c’est bien la preuve que le spectacle est encore d’actualité, d’ailleurs.

La Lesbienne Invisible fait son come-back avec Marine Baousson – Komitid

Comment avez-vous préparé cette date à Barcelone ? 

En regardant tous les blogs pour savoir où manger les meilleurs tapas évidemment !! (et aussi j’ai essayé de traduire le spectacle sur Google, mais ça va être trop juste pour tout apprendre en espagnol d’ici là…) Quelle honte, quand même : quand je pense que mon grand père était espagnol et que je ne parle pas un mot… 

Tu aimes Barcelone ? Quels sont tes activités préférées ici ?  

J’ai eu la chance il y a deux ans d’en faire une visite express en 1 jour avec Valérie du blog « Les bons plans de Barcelone » et j’ai adoré adoré adoré la visite guidée à vélo que j’ai fait avec elle et Lucie. Je suis vraiment une touriste, moi je m’émerveille de tout ce qui doit être très banal pour les Barcelonais !! Et puis la Sagrada Familia, quelle beauté… 

Tags: , , , , , , ,


About the Author



Comments are closed.

Haut de Page ↑
  • El Tiempo

    Partiellement nuageux
    samedi
    Partiellement nuageux
    Nuageux
    Demain
    Nuageux
    Risque de pluie
    Lundi
    Risque de pluie
  • El Facebook

  • mapetiteepicerie
  • PUB elfestival
  • frenchbisPB